BARCELONE février 2016

Lors d'un déplacement de l'autre côté des Pyrénées dans le cadre professionnel, j'ai une fois de plus fait une petite place dans ma valise pour mon KEIKOGI et mon HAKAMA.

Mon idée étant comme d'habitude de vérifier que l'Aikido est une vraie grande famille quels que soient l'endroit ou la langue parlée..

 

M'étant organisé un peu à l'avance, j'avais contacté par émail depuis la France un club de Barcelone trouvé sur internet: AIKIDO BARCELONA  http://aikido-barcelona.com/ 

 

Depuis l'hotel où j'ai séjourné pendant 3 jours à BARCELONE, une recherche rapide sur internet pour retrouver l'adresse exacte du club m'a donné une série d'adresses de clubs d'Aïkido aux alentours majoritairement orientés sur l'école de  Kobayashi Sensei.

 

Cependant, l'adresse du club d'Aïkido le plus proche de mon hotel n'en fait pas mention. Après avoir appelé un taxi je décide donc de me rendre au 314 Carre de la Independència, BARCELONE.

 

15 minutes plus tard, le taxi me dépose devant le CDL Leonidas Custom Gym .

 

 C'est vraiment très cordialement que le responsale des lieux, Ramon Ginesta Lopez m'a reçu au milieu des appareils de culturisme qui remplissent l'espace. Il me dit que je suis en fait un peu en avance et que le professeur d'Aïkido n'est pas encore là. Comme je n'ai pas vu le Dojo, Ramon m'informe que les cours sont donnés dans une petite salle derrière le ring de boxe central..

 

19 heures 50, je fais enfin la connaissance de Leon Galushko qui sera pour ce soir mon professeur.

Léon est d'orignie Russe, il est  3º Dan Aikido Aikikaï  et il suit l'enseignement d'un haut gradé Allemand dont le nom m'a échappé.

 

Encore une fois l'acceuil est très chaleureux, Léon m'indique alors que nous ne serons cependant pas très nombreux ce lundi soir et que les présents sont uniquement débutants. 

Il y a 6 cours par semaine , le matin de 9h15 à 11h15 et le soir de 20h à 22h les lundi, mercredi et vendredi.

 

Le dojo n'est pas constitué de tatamis usuels, mais de sortes de pièces de puzzle en caoutchouc emboités de 2 cm d'épaisseur qui recouvrent un sol en béton.

 

Les premières roulades de l'échauffement m'ont bien fait comprendre que si je voulais terminer le cours sans être cassé, je devais m'arrrondir, m'arrondir, m'arrondir... jusqu'à ne plus sentir le contact du sol...

 

Léon pratique un Aïkido très plaisant (à mon goût) tout en sensations et en finesse, la qualité que je trouve à son enseignement est basée sur le fait que Léon soit très précis dans ses positions  et ses prises d'angles.

Léon pratique, même pendant son enseignement et "tourne"'avec chacun des élèves passant tout à tour UKE ou TORI. J'aime cet état d'esprit.

 

Il m'a honoré en me demandant d'être son UKE tout au long du cours pour les démonstations, car après tout pratiquer avec quelqu'un dont on ne connait pas les réactions ni le comportement peut s'avérer parfois ardu. Pendant les phases de pratique, il venait systématiquement endosser à son tour le rôle de UKE avec moi comme TORI.

 

Au fil de l'entrainement les contacts se nouent, un début de complicité émerge et chacun prend alors le parti de conserver ce qui l'intéresse dans la pratique de l'autre.

 

Mon dos se rappellera cependant longtemps de l'intérêt d'amortir sa chute car je peux bien l'avouer, mes chutes plaquées et claquées ne sont pas adaptées à ce type de revêtement de sol  ;-)  

Après un premier contact qui m'a fait douter que j'étais au bon endroit, je décide quand même d'entrer.

De grosses cylindrées et des affiches de bikers bodybuildés me font encore réfléchir un peu, mais finalement la curiosité est trop grande et puis après tout, puisque je suis là...

Si vous passez dans le coin, n'hésitez pas à pousser la porte et à découvrir l'Aïkido de Léon Galushko .

 

Merci pour ton accueil Léon car sans hésitations si je reviens sur BARCELONE, je retournerai pratiquer chez toi.

Sylvain Delassus