Luis Traver, Barcelone Aikido Tour 2018 (3/4)

Le troisième soir de mon «  Aikido Tour  à Barcelone » je me rends  au club de sport où est situé l’Aikido Barenys Grup Aikido-ka. C’est  situé Carrer d'Astúries, 26, 08012 Barcelona.

Dans la salle de sports, machines de fitness et de musculation côtoient le bleu de la surface de tatamis.

Le club de sport qui habtite ce dojo est là aussi encore une fois facilement trouvable.

Cet espace sportif a été créé par Elias Barenys , ancien gymnaste, c’est d’ailleurs lui qui a pris la photo de groupe finale) .

C’est Luis Traver 4 Dan qui enseigne dans ce dojo. Luis est toujours souriant et pratiquer avec lui a été un vrai plaisir.

Luis nous propose un travail de Te sabaki (différentes propositions pour placer sa main avant et pendant la saisie) sur saisie Katatedori. Nous travaillons les formes de coupe vers le haut ou vers le bas.

Luis nous amène sur un parallèle intéressant avec le travail sur Yokomen dont la prise de contact peut se faire à l’intérieur avec le bras le plus proche (du coté de l’attaque) puis le second bras qui arrive pour reprendre le contact sur l’extérieur. Ce passage de contact a en fait des similitudes avec la sortie de saisie Katatedori où l’on reprend le contact avec le second bras.

Luis n’hésite pas à prendre des images très variées pour amener à faire un parallèle avec l’attitude à avoir en Aïkido.

J’ai notamment en tête son explication imagée de la rectitude du corps à avoir et de l’économie de mouvements qu’il explique en prenant l’exemple d’un sol à laver.

Une personne qui n’est pas habituée à laver se mettra à genoux, pliera le dos et fera beaucoup d’efforts, la brosse à la main pour un résultat minimum en étant vite fatiguée. L’Aïkidoka se tiendra debout avec un balai brosse et économisera déplacements et mouvements tout en produisant un résultat similaire, mais avec efforts et fatigue en moins.

Luis aborde également les notions de tactique en Aïkido qui sont en fait basées sur les choix que Tori doit faire lors du passage d’une technique en Ura ou Omote. Rien n’est fait au hasard, l’objectif étant de permettre à Tori de conserver son champ de vision pour localiser et évaluer les autres attaquants potentiels.

 

Tout comme Javier et Miguel rencontrés précédemment à Barcelone, ces professeurs ont des qualités communes de pédagogue qui sont très intéressantes.

Merci Luis pour ton accueil, ta bonne humeur et ton approche de l’Aikido.

Si je repasse sur Barcelone dans ton quartier j’irai pratiquer à nouveau chez toi, avec toujours un grand plaisir.