Michelle Feilen Rigol, Barcelone Aikido Tour 2018 (4/4)

Dernier jour de mon Aikido tour à Barcelone, je termine par une visite au Dojo de Michelle Feilen Rigol  6 eme Dan Aïkikai.

Le Dojo Feilen Meishukan est très récent, il a ouvert en 2017 et se trouve 44, 46 calle Xifre Barcelone.

J’ai eu la possibilité de contacter Michelle via Facebook au préalable car j’avais un doute concernant la localisation du dojo.  Grâce à sa réponse rapide, j’ai pu m’organiser pour assister à son cours de 18h30 le jeudi.

Une particularité de ce dojo qui m’a marqué : le Kamiza qui représente O’Sensei debout.

L’image est directement appliquée sur le mur blanc à une échelle proche de 1 (O’sensei mesurait environ 1, 55m) et donne un rendu du plus bel effet.

Le cours commence et Michelle commence les échauffements par du travail respiratoire et beaucoup d’étirements. Le tout se déroule dans une silence quasi parfait rythmé par le bruit du froissement du keikogi et du hakama.

J’apprécie particulièrement ce genre d’échauffement, rapide mais complet qui permet d’appréhender la pratique dans de bonnes conditions. 

 

Michelle délivre un cours pendant lequel la fluidité, la non opposition, la maitrise des positions et des directions prennent toute leur importance.

Ses déplacements sont précis et réalisés tout en finesse. C’est très agréable à regarder.

Je garde notamment l’image en tête d’un Kokyu nage réalisé par Michelle sur saisie Ryote Katatedori où l’anticipation de son déplacement, son placement et son attitude indiquaient de façon très claire la direction qu’elle allait donner à sa technique.

 

Je trouve que cette lisibilité dans la technique permet de faciliter la compréhension (même si cela ne signifie pas pour autant que tout est rendu facile à faire) et de conforter dans l’idée que la technique présentée était bien celle prévue.

J’ai particulièrement apprécié travailler avec les élèves de Michelle quels qu’aient été leurs grades car ici comme ailleurs ce qui prime c’est le partage.    

Merci Michelle pour m’avoir ouvert les portes de ton dojo et m’avoir autorisé à partager un de tes cours.

 

Si l’occasion m’est donnée de repasser sur Barcelone et que tu m’y autorises à nouveau, j’aurais grand plaisir à revenir pratiquer chez toi.

Il est très agréable visuellement et présente des tons épurés de blanc et de gris et présente une belle surface de tatamis, entrecoupée -comme pour la plupart des dojos que j’ai pu visiter ici- de poteaux.