GALWAY AIKIDO CLUB 2014

"Vendredi 5 septembre 2014

Pendant mon séjour en Irlande j’ai découvert un pays marqué par une forte culture celtique. Des gens fiers de leurs origines. Des paysages verdoyants bordés de pierres grises assemblées en murets improvisés servant à délimiter chaque parcelle de terrain et des côtes maritimes aux pentes abruptes, ciselées par des siècles de vents et de mers qui les ont érodé.

Mais j’ai également eu la chance de pouvoir rencontrer des gens qui, bien qu’étant très fortement attachés à leur origines, ne rechignent pas sur les efforts pour transmettre une autre culture autour d’eux, celle de la voie, la voie d’un art martial que nous pratiquons : l’Aïkido.

Ronan Kane (Sandan) est un de ces passionnés comme il en existe plusieurs en Irlande, élève de John Rogers (Pionnier de l’Aïkido en Irlande depuis plus de 40 ans et instructeur de l’Irish Aikido Fédération : « Ireland Aïkikai »).

J’avais déjà contacté par mail Ronan  avant mon arrivée et il avait accepté avec plaisir la venue d’un visiteur français, il n’y a donc pas eu de surprise.

Je me présente à la petite porte blanche d’un grand bâtiment sur lequel sont peints un dragon et plusieurs noms de disciplines martiales, dont l’Aïkido, je suis au bon endroit.

Je monte lentement à l’étage, le premier contact est toujours un moment un peu particulier pendant lequel on se fait rapidement une première idée du climat d’un club.

Je suis légèrement en avance mais Ronan est déjà sur le tapis en train de s’échauffer sans relâches. Un JO à la main, il effectue des rotations rapides devant lui,  le faisant passer d’une main à l’autre.

Le travail est intéressant et est réalisé avec une forte idée d’IRIMI, mais aussi d’extension et de coupe. Ces éléments se retrouvent dans les variations SHIHO GIRI démontrées par Ronan sur des entrées MOROTE DORI , le tout afin de préparer un travail SHIHO NAGE.

 

Le cours est très complet, 2 heures de pratiques comprenant immobilisations, projections, KOKYU et même du travail de IAIDO réalisé au BOKKEN !

Tout y est et c’est vraiment ce que j’apprécie, quelqu’un de passionné, qui apporte à chacun le petit plus qui lui manque car l’œil exercé de Ronan a rapidement fait d’identifier les axes d’améliorations de chacun, je suis d’ailleurs reparti avec les miens.

Le cours se termine par un salut puis tous les pratiquants se regroupent en cercle quelques instants autour de l’enseignant afin de discuter de la vie du club et également pour signer le carnet de présence.

 

C’est à la fin du cours, en repensant aux techniques abordées, que je comprends, à la manière d’un puzzle dont on apprécie la juste valeur que lorsque toutes les pièces sont en place, je comprends que tout depuis le début du cours est lié aux même principes. Tous les mouvements n’ont pas été choisis au hasard, IRIMI, l’extension, le placement juste, la coupe.. tout prends sens et l’analogie entre travail à mains nues et avec arme est très claire.

Je garde le souvenir d’un très bon moment, de pratiquants très proches les uns des autres et d’une bonne humeur Irlandaise pendant le cours et la pratique qui sans hésitations peut se prolonger généralement dans un pub.

Un club dont la taille est modeste certes mais dont la valeur et la qualité des conseils de son enseignant en font un très bon atout pour tout type de pratiquant.

Sans hésitations et puisque l’occasion se représentera, "j’irai pratiquer chez vous "

 

Sylvain Delassus

Le cours commence par un échauffement (TAISO) basé sur des mouvements respiratoires (KOKYU) d’une très grande variété. L’accent est également mis sur les étirements qui prennent une place très importante dans la pratique de Ronan.  L’échauffement est globalement assez physique.

Ronan est un personnage très sympathique, les cheveux grisonnants, le regard pétillant et malicieux, toujours très souriant et avenant.  Il  est très observateur et n’oublie pas de passer très rapidement à la moindre occasion dans les rangs afin d’apporter les petites corrections nécessaires aux pratiquants.

En très peu de temps il cible les éléments à corriger et apporte une correction individuelle. J’apprécie particulièrement son investissement personnel et le fait qu’il pratique avec tout le monde, en tant que TORI pour démontrer et en tant qu’UKE pour ressentir si TORI ne met pas trop de force dans ses mouvements.