DUBLIN Fevrier 2017

C’est avec bonheur que j’ai appris que mon prochain déplacement professionnel se ferait en Irlande, tant j’avais apprécié ce beau pays lors d’un précédent voyage (voir J’irai pratiquer chez vous  Galway et Atlantic).

Après l’Ouest c’est donc cette fois ci à l’Est que je devais me rendre et plus exactement à Dublin.

Quelques recherches sur internet plus tard, je découvre que je ne serai pas très loin de : l’IrAF (Irish Aikido Fereration), la branche Irlandaise de l’Aikikai. C’est donc décidé, si j’y suis autorisé, j’irai pratiquer à l’Aikikai d’Irlande.

Mes amis Aikidokas de l’ouest de l’Irlande (Padraic Moran et Ronan Kane) me confirment tous deux par messages croisés que c’est bien là que je dois me rendre..

Helma délivre un cours pendant lequel elle décompose méthodiquement le travail de projection KOKYU sur une saisie KATATEDORI  puis d’IRIMI direct sur une saisie KATATEDORI pour finir par rassembler ses deux mouvements dans une forme de TENCHI NAGE.

Le travail est intéressant et Helma veille également à ce que les pratiquants changent de partenaire régulièrement.

Elle alterne les phases de travail à 2, puis en groupe de 3, puis en ligne avec un TORI qui enchaine les techniques (KOKYU) avec le reste du groupe comme UKE.

Un travail intéressant car même si les formes changent parfois un peu (et c’est tant mieux pour la diversité de notre discipline) les principes tels que le contrôle de l’axe, la recherche du déséquilibre, l’extension,…  sont toujours là bien présents..

Après avoir balayé la surface du Tatamis pour la seconde fois de la journée, je me change puis discute à nouveau avec Jérémie de ses journées passées à pratiquer tous les jours au japon, du petit matin très tôt, au soir très tard. Il me confie qu’il reviendra peut-être ouvrir un dojo en France. J’irai alors le voir.

Merci Colm, merci Helma pour votre gentillesse et votre accueil Irlandais toujours aussi chaleureux.

Pour le plaisir de signer à nouveau dans vote registre de pratiquants et tout simplement pour le plaisir de pratiquer avec vous, si l’occasion m’est donnée de revenir à nouveau à DUBLIN, j’irai pratiquer chez vous .

 

CordIRLANDEialement,

Sylvain Delassus

La phase d’échauffement est très complète,  passant par de nombreuses phases d’étirements et assouplissements.

Pas de débutant à ce cours et automatiquement le niveau de pratique et d’exigence envers sois même remonte d’un cran.

Son nom vous évoque quelqu’un ? Alain Coupeau, son père 4 eme DAN enseigne l’Aïkido à l’Isle d’Abeau (38) depuis 30 ans  et a pratiqué avec Christian Tissier et Patrick Benezi. Le monde est si petit ….

 

Le cours de 18h15 se déroule sous la tutelle de Helma Mair 4 eme DAN .

On ne parle pas pendant la pratique, ou si peu qu’il aura fallu attendre un bon moment avant que je ne m’aperçoive que mon partenaire avec qui je partageais un vrai moment d’échange était Français !

C’est aussi cela qui est enrichissant dans l’Aïkido, ces moments pendant lesquels «il se passe quelque chose», pendant lesquels on ressent et on a plaisir à pratiquer.

J’ai donc fait la rencontre de Jérémie Coupeau 3 eme DAN (à gauche sur la photo) qui est un vrai passionné. Il est à DUBLIN depuis quelques mois après avoir vécu au JAPON pendant plusieurs années comme élève direct de SUGANUMA Sensei.

Colm délivre un cours très agréable dans une bonne ambiance, il pratique avec tout le monde et veille à ce que les partenaires changent régulièrement.

RYOTE DORI SHIHO NAGE

AI HANMI KATATEDORI IRIMI NAGE, SHIHO NAGE, TENCHI NAGE, IKKYO OMOTE et URA...

A la fin du cours, il n’y a pas que l’heure de pratique qui vient de s’écouler, je me rends compte que j’ai également plutôt pas mal transpiré…et ce n’est pas la température de l’ Irlande en Février qui y est pour quelque chose..

En fait ce sont les pratiquants Irlandais qui ne s’économisent pas et se donnent à 100% dans leur pratique, ce qui est fort appréciable !

Le cours de 13h00 est donné par Colm de Buitlear 2eme DAN. C’est un créneau horaire où peu de  pratiquants viennent et comme la moitié est composée de débutants, le cours sera donc orienté vers des techniques de base.

Du coup le beau dojo ne se retrouve pas encombré de sacs comme on peut souvent voir.

Le dojo se trouve à l’étage.

Après avoir monté l’escalier, comme de coutume, on se déchausse avant d’aller se changer…

Une vraie bonne idée: il y a dans le vestiaire des bacs en plastique qui sont réservés pour ranger les affaires de chaque  pratiquant.

La fédération Irlandaise d’Aikido a été créée  en 1979, John Rogers (Seán Mac Ruairí en Irlandais) 6eme Dan SHIHAN en est le président et représentant.

Après quelques échanges de mails habituels pour expliquer ma démarche qui consiste à visiter les dojos afin de découvrir d’autres passionnés, on me convie bien volontiers à venir.

Nous sommes mardi, il y a plusieurs cours dans la journée et compte tenu de mon emploi du temps je pourrai assister au cours de 13h00 ainsi qu’à celui de 18h15.

Il faut prévoir 10€ pour un cours ou un forfait de 15€ pour la journée.

Je n’aurais pas la chance de rencontrer directement Seán Mac Ruairí mais plusieurs de ses élèves assurent les cours.

Je quitte donc mon hôtel en prévoyant un peu d’avance car il me faudra marcher environ 3km dans Dublin pour me rendre au National Aikido Training Center. (Unit 25 Trinity Technology and Enterprise Campus, Macken Street, Dublin 2)